A propos

Ce projet, c’est le genre d’idée insidieuse, abordée par hasard au détour d’une conversation, qui s’installe, s’incruste dans nos pensées. On s’est pris au jeu, on s’est mis à rêver, à imaginer un voyage. Puis c’est devenu une évidence, une réalité.

Alors on s’est mis à voyager. A voyager au gré des livres, des films et des chansons qui inspiraient notre imaginaire. On a dévoré Dersou Ouzala , on a écouté sans s’en lasser « les oiseaux de passages » de Richepin, chanté par Brassens. On s’imaginait dans ces contrées lointaines, dans un froid sibérien, assis auprès d’un feu ou dans une cabane en écorce de boulot … On se voyait simple, un baluchon sur l’épaule, marchant sans but, profitant de chaque instant, admirant la beauté du monde comme semblent le faire les gueux de Richepin, ces vagabonds qui vont par-dessus monts, et bois, et mers et vents…

Mais en y réfléchissant bien nos personnalités, nos envies semblent nous mener autre part : nous ne partirons pas avec un simple baluchon sur l’épaule. Bien que l’image de ces gueux poétiques alimente nos rêves et nos désirs, nous n’en sommes pas et n’avons pas le courage de le devenir. Nous sommes français et n’avons jamais manqué de rien. Nous vivons au 21ème siècle, abreuvés de nouvelles technologies et hantés par les peurs de notre société… Alors progressivement un appareil photo numérique prend place dans notre baluchon, sitôt suivi d’un trépied, d’un enregistreur autonome, d’un ordinateur portable, de doudounes ultra perfectionnées, de pantalons étanches, de chaussures de marches, d’une tente ultralégère… Nous ne partirons pas non plus sans balise satellite ni sans assurance, nous n’arrivons pas à accepter qu’il puisse nous arriver quelque chose lors de notre voyage. Nos montures ne seront ni des mulets, ni de vieux chevaux claudiquant, mais des vélos tout équipés shimano et un kayak gonflable fabriqué en une matière indescriptible. Bref, nous sommes loin de nos idoles. Cependant nous ne le regrettons pas. Nous aimons filmer, photographier, et ressentons le besoin d’enregistrer les musiques que nous entendrons… Nous aimons nos vélos et nous considérons déjà notre kayak comme un vieux complice. Nous râlons bien souvent après le manque de poésie des technologies nouvelles mais nous en utilisons quotidiennement et apprécions même les possibilités que certaines d’entre-elles peuvent nous offrir.

Ainsi nous construisons, peu à peu, un voyage à notre image. Un voyage plein de contradictions, qu’on scrute et met en balance une à une, puis que l’on accepte ou bien que l’on rejette. Un voyage qui respecte nos peurs, et qui le mieux possible, nous l’espérons, respecte celles de notre entourage. Bref, un voyage qui part de nos rêves mais qui s’adapte à la réalité, enfin, à nos réalités et à nos contradictions. Ce sera notre manière de voyager, il n’y en a pas d’idéale, chacun compose avec ce qu’il est et ce dont il rêve.

Publicités

25 réflexions sur “A propos

  1. « N’ayez jamais peur de la vie, n’ayez jamais peur de l’aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d’autres espaces, d’autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît. »(Henry de Monfreid)
    « Vos enfants ne sont pas vos enfants ….Ils viennent par vous mais non de vous…..Vous pouvez leur donner votre amour mais non vos pensées….Vous êtes les arcs qui projettent vos enfants telles des flèches vivantes… »Khalil Gibran »
    « …..Parfois un attrayant voyage
    Rompt des jours l’uniformité
    Allez vers les monts et la plage.
    Charmez votre curiosité »…..1954 écrit à Genouillé « dédicace à mes enfants « 

  2. Ils ramaient, ils ramaient,
    Le Danube s’offrait à eux
    Mystérieux et splendide
    Ils allaient au bout du monde
    Forts de leur jeunesse et de leur confiance en la Vie

    Victor Hugo

  3. Rentrons de 8 jours passés au bout du monde à Coumély. Avons beaucoup pensé à vous les Aventuriers de la rame et de la pédale. Attendons avec grande impatience votre prose. Mon arrière-arrière-arrière-arrière… grand-père Victor HUGO serait fiers de vous, de votre plume !
    Ambroise HUGO

  4. Salut,
    J’espère que tout se passe comme vous l’imaginiez et que vous en prenez plein les yeux !!
    Nico, ça doit te changer des cours de maths …
    Bonne continuation, le blog est super ça donne envie !!
    Bon voyage !
    Thomas

  5. Bonjour les amis. Il était merveilleux de vous rencontrer et de parler avec vous, même si nous avons un peux des maux de tête aujourd’hui 😉
    Nous vous souhaitons un bon voyage et de belles impressions et expériences.

    Well, ok, this was with a little help of google translater. We hope that you are able to understand it 🙂
    keep on cycling (and rockin’ and rollin’)

    Sandra & Ralf

    • Hi friends!
      Thanks for your message. Your french is good! Yes it was a great evening, but saturday we slept a lot!
      We hope to see you again, maybe in Baku or maybe in Austria or France!
      Camille and Nicolas

  6. L’autre nuit j’ai rêvé que je conduisais un »improbable véhicule électrique « chargé de bébés par Xavier Gaillon rencontré au bord de la route et tiré par une énorme tortue qui nous a envoyé dans les airs,entre les bâtiments des trois cités.A quand de vous croiser près d’un lac ou dans les montagnes avec mon chargement?Certainement bientôt car le récit de vos aventures eux aussi m’envoient en l’air et me font rêver sous mes manguiers de Koudougou .Bonne poursuite de vos aventures ;Je suis avec vous ,tendrement. Yvon

    • Salut Yvon ! Merci beaucoup pour ton message !
      On a croisé quelques tortues, mais pas une de cet acabit… On garde l’œil ouvert pour ne pas manquer cet improbable véhicule !
      Ces derniers temps on a écouté assez fréquemment un cd de Ballaké Sissoko et Vincent Segal où Ballaké Sissoko joue de la kora. Donc on se sentait aussi avec toi dans ta cour, bien qu’il n’y ait ici ni manguier, ni hamac !
      Des bises !
      Nicolas

  7. bravo ^pour votre aventure .vous voilà à pied pour qqs jours cela va finir i de vous sculpter un corps de reve!maylis ne vous ralentie pas trop?? je plaisante

      • bonjour les courageux!!!

        alors vous ne verrez pas kasghar et le desertdu taklamakan!!!

        mais je comprends qu ‘il faut faire des choix.
        vos photos sont super et donnent envie..

        je vous embrasse

      • Bonjour Claude!
        Non, on ne verra ni Kashgar, ni le desert du Taklamakan! Le nom Taklamakan, nous plaisait beaucoup, mais le mot désert moins…
        On espère que les vacances en Bretagne étaient agréables!
        On t’embrasse,
        Camille et Nicolas

      • Retour sur Koudougou . Pas vu les Vieux .Passé du temps dans le Vendeuvrais de vrai ainsi qu’à Quiberon et sa région . Bons bains par journées caniculaires . Immigration solaire .Ici il pleut beaucoup.J’ai pris un peu le temps pour partager avec les petits enfants et leurs parents . De bonnes soirées entre copains .
        Mon foie , là bas , je connais , ici , je l’oublie . Un bon slogan pour poivrots qui chercherait un moyen de cure en milieu ouvert …..
        Bises à vous et bonne suite . Tendrement ,virtuellement ,je vous souffle dans le dos ,une petite bise ….Cucurbitons nous !!! Yvon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s